101 citations marketing renversantes!

Une bonne dose d’inspiration marketing à savourer le plus souvent possible. Il faut non seulement savourer mais surtout se demander comment on peut appliquer ces citations à notre industrie au quotidien. Ça, c’est un véritable défi!

MAJ

Mon Top 20 personnel (pas en ordre…):

2-6-12-13-21-25-32-33-65-72-77-79-85-88-90-92-94-98-100-101

Vous êtes poches avec PowerPoint…

Les présentations PowerPoint sont des incontournables du monde des affaires. Malheureusement, l’art des présentations réussies semble, encore en 2010, être en perdition. J’en ai presque fait une lutte personnelle  dans ce billet où je tente d’élaborer les meilleures pratiques en termes de présentation PowerPoint. À  chaque jour, on doit littéralement « subir » des présentations PowerPoint poches, endormantes, illisibles, laides, incompréhensibles alors qu’il serait si simple et tellement plus agréable si les présentateurs respectaient quelques règles toutes simples. En voici quelques unes (en anglais) qui ne feront pas nécessairement de vous un « Senior VP Entertainment », mais elles contribueront certainement à vous aider à élaborer des Powerpoint plus percutants. L’auteur  se nomme Jesse Desjardins, vient de Toronto et peut être rejoint ici via son compte SlideShare.

MAJ 3 juillet 2013: 5 tips for giving really amazing presentations. 

Comment expliquer les médias sociaux à votre patron? (PowerPoint)

Depuis plus de 2 ans, j’ai pris le virage du marketing 2.0. Je fouille, je cherche, en somme, je m’intéresse beaucoup aux nouvelles façons de faire du marketing par le web. Ceux qui visitent mon blogue régulièrement savent que je crois sincèrement que ce virage doit être pris par tout marketer qui se respecte. Ou à tout le moins  s’intéresser à ces phénomènes qui bouleversent nos méthodes traditionnelles. Alors, dans ce travail de défrichage, j’ai aussi eu à faire un peu d’évangélisation afin de démêler amis et collègues à propos des médias sociaux.

Dans cette présentation, vous trouverez des réponses ou des débuts de réponses aux questions suivantes:

  • C’est quoi au juste les médias sociaux? ;
  • À part d’être le « buzzword » marketing du moment, ça fait quoi les médias sociaux et surtout;
  • Pourquoi il faut s’y intéresser maintenant?

J’ai résumé un paquet d’information en une seule présentation qui aurait pu être titrée « Comment démystifier les médias sociaux à votre patron, le convaincre d’avoir une stratégie en ce sens et avoir l’air de connaitre cela sans trop d’efforts? »

Merci à Noémi Houde pour la mise en page de ma présentation. La version originale n’était pas aussi plaisante à visionner que celle-ci. 😉

Si la Maison Blanche peut. Vous pouvez.

barack-obama-and-progress1

Plus tôt aujourd’hui, le  President Obama  a donné son discours inaugural. C’est un moment historique dans l’Histoire des USA et ce dernier a été couvert de tous bords tous côtés par tous les médias de masse. Je ne le ferai pas à mon tour.

Par contre, l’arrivée de Barack Obama à la Maison Blanche annoncait aussi un changement majeur dans la facon de gérer les relations publiques et les communications avec les citoyens américains ainsi qu’avec les autres citoyens du monde.  Obama avait déjà annoncé ses couleurs pendant la campagne en utilisant de facon fort brillante les nouveaux medias incluant les réseaux sociaux. La reconstitution de la publicité de Budweiser de 2000 Whassup! qui a été diffusée sur youtube.com en est un exemple frappant parmi tant d’autres. Belle exécution virale. Le video est aussi disponible ci-bas.

Au moment d’écrire ces lignes, elle avait été visionnée 5.7 milions de fois.

Le web 2.0 demeure un outil de communication assez pointu (Pour l’instant parce que mal compris) et quelque peu insécurisant pour la plupart des entreprises. Il m’apparait donc comme très prometteur de voir un président utiliser avec autant d’aisance ces outils modernes. C’est d’autant plus innovateur pour un politicien de foncer avec autant de vigueur dans cette nouvelle ère. Le monde politique étant en général assez enclin à sortir la cassette préparée par les relationnistes.

Michelle Leblanc en a parlé aujourd’hui de facon fort éloquente dans son billet Obama ouvre la voie du gouvernement 2.0. Elle présente entre autre 5 niveaux de gouvernement 2.0.

La face des États-Unis a changé radicalement aujourd’hui avec l’assermentation d’Obama.

C’est de manière parfaitement orchestrée que le site de la Maison Blanche a été complètement relooké à midi pile aujourd’hui question de démontrer de façon  significative ce changement de cap. Constatez le par vous même sur le site officiel de la Maison Blanche. De quoi faire rougir de honte Georges W!

whitehousegov-obama

Quelques exemples flagrants de cette nouvelle transparence et authenticité qui émanent désormais de cette institution:

  • On retrouve maintenant des liens directs vers l’agenda politique d’ Obama ainsi que vers le Briefing Room . C’est à cet endroit que vous pourrez visionner les messages videos hebdomadaires qu’Obama fera à la nation et au monde.
  • Vous y trouverez aussi ses rendez-vous et autres évenements importants dans la vie du Président américain. Il y mettra aussi en ligne des présentations PowerPoint sur divers sujets.
  • Bien entendu, M. Obama y tiendra un  blogue. Son premier billet s’intitule: “Change has come to Whitehouse.gov.” sur la thématique de la transparence.
  • Par ces moyens et d’autres non-encore divulgués, l’administration Obama souhaite RE-connecter avec les citoyens américains et par extension, le reste du monde, ce qui a cruellement manqué pendant les 8 ans du règne de Bush.

Ce que je retiens de toutes ces initiatives à saveur sociale, c’est leur impact sur le « brand » Barack Obama jusqu’à maintenant et à venir. C’est aussi un investissement important dans la « marque » que constitue la Maison Blanche. On vient d’assister à tout un changement de positionnement!

Alors, la question à 100$, Si la Maison Blanche, avec:

  •  son agenda politique complexe;
  •  ses milliers d’employés;
  •  les 300 millions de citoyens américains;
  •  sans compter les milliards de citoyens du reste du monde qui ont les yeux rivés sur elle;
  • et des centaines d’autres raisons valables de continuer de faire « comme avant »;

a le courage d’être de son temps et de mettre en place des outils aussi transparents qu’un blogue du président et des messages videos hebdomadaires diffusés sur Internet; comment une PME peut elle encore douter de la valeur de tels outils et laisser passer le train?

10 Free Tips for a Remarkable Marketing Plan (Part 1)

I have been developing marketing plans for the past 10 years or so. Over this period, I have written, a few 5-year plans,  a couple of 3-year plans and numerous one-year plans. I do not pretend I know everything  but I wanted to share, in a very candid manner, the few lessons learned from my past personal experiences in marketing planning . So here we go, in bulk, and not in order of importance…

  1. Do not ever try to plan for 3 or 5 years in advance. You can certainly work on your wished positioning and vision with a 5 year span in mind, but do not waste time trying to figure out the details of a tactical activity you will do during the summer of 2011. A well articulated 1-year plan worth much more than a 5-year plan full of motherhood statements. In most marketplace, nobody can predict what will happen in 6 months from now (Was the financial crisis part of your last year’s plan?). So, there is no value in trying to plan with precision what you will need to do in 3 years from now to be successful in your environment. But yes, having a good idea of where you are heading can certainly help you building your one-year plan. 😉
  2. If you look back at your previous year plan (if you had one…). You can monitor whether you achieved the expected objectives or not. (Many marketers do not have the courage to do that. Be courageous and admit what did not go as planned). Then you should ask yourself if you could have achieved same (or better) results in a more cost effective manner.
  3. Do not mix up « Marketing Plan » and « Marketing Research. Your plan should be focused on actionable stuff you will do in the forthcoming year,  not what you’d like to do nor the tons of information, market data and methodologies you have gathered to come up with these strategies. Yes, I know you are really proud of all the homework you did and you’d like to share it. Resist. Give access to the people who might be interested in the  data demonstrating « how » you came with these strategies in another document.  You can put these marketing research reports in annex if they are not too heavy.
  4. As mentioned in my post on Powerpoint presentations effectiveness (in French), create 2 documents: A presentation document (real straightforward) of your plan and a leave behind document which is your complete detailed marketing plan (for the details lovers and for you to use it as a management tool throughout the year). Do not EVER  use the same PowerPoint document to act as both your presentation support document and your « leave-behind » document. Keep them separate. If you go with a one-doc-fits-all approach, you think you save time but you do not do justice to your work.
  5. Before I start to work on the PowerPoint or on the complete written document, I always try to  throw my core  ideas, structure and informal thinking in an Excel Spreadsheet. If you suffer from the White Page Syndrome, this could be a good starting point to tie your ideas together. However, I recommend doing your plan in MS Word Format. Use a nice template  with lots of free space to ease the reading and let the reader take hand written notes on the  printed document.
  6. When writing the plan, make sure you include all the details about your data sources whether it is in the text body or in the foot notes as long as it is there (Quite basic but often forgotten) and the main highlights about how the research you did carved your proposed strategies. Marketing research details should be put in annex.
  7. Do not work completely alone. As you move forward in the writing process, make sure you validate your direction and core concepts with key people in your organization. Typically, your sales team, R&D team and operation’s folks are must-see people in order to avoid wasting your time on stuff that is too funky for them.  This validation exercise will help you to build a realistic plan.  Ask them to feed you with their ideas, comments and thoughts. They will become key ambassadors of YOUR plan. Make sure they own portions of it.
  8. Invest the equal amount of time in your PowerPoint presentation document than you did writing the detailed plan. Typically, we start working on the presentation the evening before the event… Try to plan ahead. See Garr Reynolds discussion on presentation preparation here. Last minute presentations done by pasting your key elements in bullet points format do not do justice to your work.
  9. Make sure your plan answers the key questions identified in my post « Le plan Marketing le plus court du monde » or Guy Kawasaki’s « Shortest Marketing Plan« .
  10. Invest time and efforts. It worth it. Remember, in your complete marketing plan document, the more efforts you put in crystallizing your ideas and your vision  in a very clear and concise manner, the easier it will be for you to develop the  impactful PowerPoint presentation that goes along with it. If your presentation document is well done (following the Presentation Zen principles), you will be more convincing when presenting to your colleagues. (Thoroughly practice your delivery before the real show). If everything is clear for all the people who will make your plan happen, it eases your day-to-day management job in the course of the year and you will be able to spend more time thinking about the strategies for the year after…;-)

Ok, now you have your plan. I will discuss the execution of it in a future post.

Des meilleures présentations PowerPoint? Enfin!

Vous rappellez-vous du temps où on utilisait PowerPoint seulement pour les grandes occasions: un meeting au sommet, une présentation de vente, un lancement de nouveau produit, etc

Aujourd’hui, on dirait que tout se fait sur PowerPoint. Pas vrai? À  peu près tous les meetings ont un PowerPoint en background dans une salle souvent un peu sombre, question de garder les gens en état de semi-sommeil! Ben non, pour mieux voir l’écran parce que le projecteur n’est pas assez puissant et avec les lumières ouvertes, on verrait rien!

On se demande presque comment nous vivions avant la venue de PowerPoint…

Je suis rendu pas mal difficile à impressioner par un PowerPoint. Je suis même parfois blasé quand ce n’est pas outré, qu’encore aujourd’hui, certains présentateurs aient la lâcheté d’utiliser encore les vieux templates poches de Microsoft avec des « slides » bourrées à craquer de texte.

Cover Presentation Zen Book

Cover Presentation Zen Book

Depuis que j’ai lu le livre « Presentation Zen » de Garr Reynolds (Il est aussi disponible en francais depuis peu), qui porte sur une meilleure utilisation de PowerPoint dans le contexte professionnel, où nous devons vendre des idées, présenter des concepts, expliquer des plans, en somme, convaincre d’autres personnes; ma vision de PowerPoint a radicalement changé.

Je me suis donné comme mission personnelle de mettre fin aux présentations PowerPoint ennuyantes en débutant par moi-même. Ce billet est en quelque sorte ma facon de lancer ce cri d’alarme et de ralliement à tous mes amis marketers. De grâce, prêchons par l’exemple et tentons d’améliorer le niveau général de nos présentations PowerPoint. Collectivement, nos efforts contribueront à rendre les meetings plus dynamques, plus utiles. Aussi, la vie au bureau deviendra tout à coup plus agréable. Par conséquent, la satisfaction au travail augmentera, les stress diminuera et le ratio de burn out diminuera. Ce sera notre modeste contribution à la santé des travailleurs de bureau. Allez, fais-le pour toi! Bon, assez tergiversé,

Voici donc en vrac des faits, des trucs et des pistes d’amélioration, tirés de différentes sources, afin de mieux communiquer avec vos pairs en utilisant PowerPoint :

  1. Les études démontrent qu’il est plus difficile de saisir l’essence d’un message et de traiter l’information quand le message est transmis de manière verbale et écrite à la fois. Donc, on oublie les diapositives chargées de texte et d’images. Si tout est écrit sur la diapo, à quoi votre présence sert-elle en tant que présentateur? Une bonne présentation orale est différente d’un document bien écrit. Pensez-y!
  2. Faites des diapos qui renforcent vos propos et non qui répètent vos mots. La distinction est importante. Trop de gens lisent leurs diapos. Encore une fois, à quoi bon se rassembler dans une salle pour se faire lire un document par un présentateur? Personnellement, mon temps est trop précieux pour faire cela. Je suis sûr que le vôtre est l’est tout aussi.
  3. Créer des diapositives qui démontrent avec émotion que ce que vous affirmez est « vrai ». En ce sens, une image évocatrice de l’idée que vous tenter d’exprimer parlera beaucoup plus qu’un tableau Excel rempli de texte ou qu’une liste de puces!
  4. Pas plus de 6 MOTS sur une diapositive. À JAMAIS. Il n’y a pas de présentation si complexe qui nécessite que cette règle soit brisée. (NDLR : Ouf! Celle-ci ne sera pas facile à concrétiser!)
  5. N’utilisez plus de « clips arts » désuets que vos collègues ont vus des centaines de fois dans d’autres présentations. Utilisez plutôt des photos stock professionnelles. Le web possède des dizaines de sites gratuits à cet effet. Par exemple, vous désirez parler de la pollution atmosphérique dans les grandes villes nord-américaines? Plutôt que de lister 5 lignes de statistiques sur des puces, pourquoi ne pas lire quelques stats et montrer une photo avec des oiseaux morts, un nuage de smog ou même un poumon endommagé par la pollution? Ouach! Vous vous dites que c’est de la tricherie, et que ce n’est pas correct. Moi je vous le dis, ça marche! (Note : C’est plutôt Seth Godin, le gourou de marketing, qui dit cela…)
  6. Très important : bannir les dissolutions d’images, spins et autres transitions amusantes entre les diapos. Keep it simple!
  7. Créer un document écrit accompagnant votre présentation. Vous laisserez ce dernier aux participants après votre présentation. Dans ce dernier, mettez toutes les notes de bas de page et détails que vous désirez. Quand vous commencerez votre présentation, dites à votre auditoire que vous allez leur donner tous les détails de votre présentation une fois que celle-ci sera complétée. Dites-leur aussi qu’ils n’ont pas à prendre en note tout ce que vous dites.
  8. Le but de la présentation est de convaincre votre auditoire émotionnellement (Mettez-y de la passion!) et le but du document écrit est de convaincre rationnellement. En général, les « Slidocument » ou les documents écrits faits en format PowerPoint donnent des résultats moyens autant comme support à une présentation orale que comme document écrit à lire individuellement. Le format de PowerPoint n’est pas très bien adapté à ce genre d’usage. On veut sauver du temps en rédigeant un document « one-size-fits-all ». Le résultat final est en général une présentation avec beaucoup trop de détails où l’on perd l’auditoire ou un document écrit qui vit mal par lui-même parce qu’il manque des détails et des explications.
  9. Ne laissez pas de copie papier de votre présentation. Si vous avez bien fait votre travail de préparation de présentation, ces diapositives ne peuvent pas vivre sans vous comme présentateur!

Tous ces points peuvent paraître un peu crus et semblent défier la logique conventionnelle de présentation mais c’est exactement l’objectif poursuivi. Je ne pense pas que toutes nos présentations pourront être faites selon ces principes demain matin mais, petit à petit, si nous nous y mettons tous, nos communications par PowerPoint seront beaucoup plus convaincantes et appréciées par nos pairs. Au bout du compte tout le monde y a gagnera.

Sources :

MAJ 2 février 2009

Ce billet de Seth Godin traite de la présentation en tant que tel, lorsque que vient le temps de faire « votre » show. À lire. (En anglais)

MAJ 21 janvier 2010

À la demande de @mimonette sur Twitter, voici, tiré d’un courriel de Garr Reynolds, la liste des meilleurs sites de photos et de polices afin d’améliorer vos présentations. (Désolé, c’est anglais…)

Inexpensive (but good)
(1) iStockphoto.com

One dollar for low-rez images and two-three dollars for higher-rez images. This is my favorite site.
(2) Dreams Time

About one dollar for high-rez images for members.
(3) Shutterstock

750 royalty-free downloads per month for $139 (US) subscription.
(4) Fotolia

One or two bucks an image.
(5) Japanese Streets

Excellent source for Japanese fashion, street scenes, people, and much more from right here in Osaka. About $1.50 per pic via paypal.
(6)
Photocase. A German site (English and German versions). Low-cost download options.
(7) Stockxpert.
Great pricing and great images. Easy-to-use site. Uses credit system.
(8) ShutterMap.com.
From $1USD to $4USD for high-rez.
(9) Creative Express
(Getty Images). With Getty’s Creative Express you can buy one-month or one-year subscriptions and download up to 50 stunning images a day. The Express catalog has 75,000 great Getty images. The license works differently for subscription, but this may be a wonderful option for the right project (check out the FAQ). I will be using this for certain.

Free (but not bad)
(1) Morgue File

Providing « …free image reference material for use in all creative pursuits.
(2) Flickr’s Creative Commons pool

Search the myriad photos people are sharing on flickr by the type of CC license.
(3) Image*After

From their site: « Image*After is a large online free photo collection. You can download and use any image or texture…and use it in your own work, either personal or commercial. »
(4) Stock.xchng

Close to 200,000 photos. Some gems in there if you look.

(5) Everystockphoto. Indexing over 283,000 free photos.
(6) Studio.25: Digital Resource Bank
.
(7) Freepixels.
About 2000 photos.
(8) The Photoshop tutorial blog
. This cool blog has a laundry list of free photo sites.
(9) Robin Good
has a good page dedicated to helping you find good images.

Fonts (free or cheap)
(1) 1001 Fonts.com.
A lot of free fonts. You get what you pay for, but many are pretty good. Find by most popular, highest rated. Articles, message board, etc.
(2) 1001freefonts.com.
4000 fonts for $9.95 (download).
(3) iFree.
This Australian site links to free stuff in Australia and worldwide, like fonts, freeware, etc.
(4) Indezine on fonts.
There are so many font sites out there, I trust the folks at Indezine to narrow it down. They list about ten.
(5) HighFonts.com.
Database of about 3000 free fonts.